top of page

La Congrégation
de Sainte-Croix

Sans titre (1).png

Fondation

Fondée en 1837 par le Bienheureux Basile Moreau qui unit les frères de Saint Joseph de l'Abbé Dujarié et ses propres prêtres auxiliaires. Congrégation religieuse de droit pontifical depuis 1856. Les dernières Constitutions furent approuvées par le Saint-Siège en 1988.

Habit

Les salvatoristes (prêtres)

portent la soutane noire avec parements ronds aux manches et le col ouvert ; col romain ; cordon de laine noire terminé par un gland ; camail ; crucifix suspendu au cou avec un cordon noir, le pied et un bras dans la soutane.

Les joséphites (frères)

portent une soutane noire avec parements ronds aux manches et le col ouvert, dont les boutons sont dissimulés au bas de la ceinture ; col romain ; cordon de laine noire terminé par un gland ; médaille d'argent, suspendue au cou avec un cordon noir, représentant saint Joseph d'un côté et le sceau de la Congrégation de l'autre.

But

La gloire de Dieu et la perfection de ses membres ; la sanctification des âmes, les missions étrangères, l'instruction et l'éducation chrétienne de la jeunesse, la prédication de la Parole divine.

Apostolat

Présent en paroisse et dans

des sanctuaires (Oratoire Saint-Joseph à Montréal, Sanctuaire Basile Moreau au Mans), les membres travaillent dans

de nombreux établissements d'enseignement primaire, secondaire et universitaire à travers le monde (Université Notre-Dame aux Etats-Unis, Collège Notre-Dame d'Orveau en Maine-et-Loire etc.)

Selon l'esprit novateur du Bienheureux Basile Moreau, la Congrégation se réclame de l'idéal apostolique de saint Ignace ainsi que des fondements théologiques et ascétiques sulpiciens ; les traditions bénédictine et trappiste, chères au Fondateur, y sont à l'honneur. La Congrégation est dédiée à Notre-Dame des Sept Douleurs. La piété insufflée par le fondateur pourrait se résumer ainsi : à Jésus par Marie et Joseph.

Formation

La Congrégation forme ses membres à la vie religieuse par un temps de postulat, suivi par les exercices d'un noviciat d'un an. Après le noviciat, entre trois et six années de voeux temporaires ; ce temps de scolasticat permet une sérieuse formation théologique et pastorale, l'expérience de la mission en pays étranger, et toute formation utile au futur religieux qui se vouera à l'éducation, à l'enseignement,

à la mission etc.

bottom of page